L’art, une valeur sûre

 

L’art, au même titre que l’or, est une valeur refuge, c’est-à-dire que sa valeur n’est pas corrélée au marché de la bourse ni au contexte socio-économique.  Si les marchés financiers s’effondrent, le marché de l’art, lui, reste stable et plus sûr.

Au delà du plaisir visuel qu’il procure, l’art est une autre forme d’investissement, une réserve de valeur. C’est un moyen de diversifier ses investissements et de limiter les risques. C’est également un excellent moyen de protéger une partie de vos économies de l’inflation

Un marché, toujours en pleine expansion

Selon le rapport Hiscox sur le marché de l’art 2023, les ventes d’art en ligne ont été multipliées par 2 en 2022 par rapport à ce qu’elles auraient été avant la pandémie.  L’art ne connaît pas la crise et la demande est toujours croissante.

Investir dans l’art, risqué?

Au delà du plaisir visuel qu’il procure, l’art est une autre forme d’investissement, une réserve de valeur. C’est un moyen de diversifier ses investissements et de limiter les risques.  L’avantage, c’est que vous en profitez pleinement chaque jour.

Chez Brock Alternative, on a opté pour des artistes modernes essentiellement des années 60 à 80 pour lesquels on a déjà un certain recul sur les cotes contrairement à l’art contemporain. Le but est de proposer de beaux objets avec des prix attractifs au plus juste pour les rendre accessibles au plus grand nombre. Le risque est donc très limité. En faisant l’acquisition d’une belle pièce, il y a plusieurs avantages:

  1. Vous l’amortissez au quotidien car vous en profitez chaque jour.
  2. Comparez-le à un achat dans la grande distribution. Vous avez sûrement expérimenté de revendre un bien du commerce dans les petites annonces?  Vous vous êtes sûrement fait le constat que, même en excellent état, vous n’étiez pas le seul à le revendre et que sa valeur s’était au moins dépréciée de 30% à 50%…
  3. On n’a pas la prétention de dire que vous allez pouvoir spéculer avec la collection Brock Alternative (même si ça pourrait arriver…) mais c’est un moyen d’optimiser vos achats. Vous en avez pour votre argent: vous faites entrer un artiste, un designer, une démarche chez vous…

Un exemple: la cote des artistes de la Figuration Narrative

 

 

 L’édition d’art ou lithographie dans ce cas est l’entrée de gamme pour faire entrer l’artiste et sa démarche chez vous, bien plus abordable que la peinture.

Si on regarde le mouvement de la Figuration Narrative, un mouvement majeur dans l’art contemporain français des années 60 que l’on affectionne particulièrement chez Brock Alternative, la toile « Comicscape » d‘Erro fera plus de 838000 EUR chez Christie en 2007.

« Portrait de Famille » d’Hervé Télémaque en 2007 sera adjugé 305000 EUR chez Christie’s.

Plus récemment, en 2014, Peter Klasen affichait le record de 86000 EUR avec « Le bon magique » et la même année  » Le Vasche da bagno » de Valerio Adami était adjugée à 255000 EUR.

De manière générale, tous affichent des cotes à la hausse depuis 2000: +83% pour Valerio Adami, +115% pour Peter Klasen, +117% pour Jacques Monory, +170% pour Gudmundur Erro,+538% pour Gérard Fromanger et…+1330% pour Hervé Télémaque!

source: Artprice

 

 

comicscape-erro-brockalternative

Comicscape| Erro

Crédits: Christie’s

L’art abordable: la Figuration libre

Abordable sous tous points de vue, que ce soit dans la démarche décomplexée, humoristique, populaire, provocante, empreinte de l’univers de la BD qu’en terme de prix, le mouvement de la Figuration Libre avec Robert CombasBen, François Boisrond, Hervé Di Rosa, Rémi Blanchard, Jérôme Mesnager coloré et joyeux s’intègre facilement et sans prétention dans les intérieurs modernes.

Si les cotes ont bougé autant à la hausse qu’à la baisse, le marché de la figuration libre s’est stabilisé: les 3/4 des oeuvres aujourd’hui valent moins de 5000 EUR et 1/4 plus de 10000 EUR. Courant exclusivement français, il est à l’abri de toute spéculation européenne même si des courants similaires font leur apparition à la même époque en Allemagne (Nouveaux Fauves), en Italie (Trans-avant-garde).

Pendant ce temps-là,  dans les années 80, Jean-Michel Basquiat et Keith Haring aux Etats-Unis  développent le mouvement « underground » néo-expressionniste et pulvérisent aujourd’hui tous les records aux ventes aux enchères.

source: Artprice

lithographie-ben-vautier-brockalternative

Lithographie Je n'arrive pas à m'arrêter | Ben

 

Retrouvez les lithographies de ces artistes ici:

Et le design?

Les prix du mobilier et des luminaires design neufs eux ont été multipliés par 3 depuis 2000. Ils ont suivi les cours de l’inflation. Qu’ils soient conçus dans les années 50 ou 80, ils restent d’une incroyable modernité et demeurent intemporels.

Une raison de plus pour les acheter en seconde main car le marché de la seconde main lui, semble à l’abri du phénomène de l’inflation.

Retrouvez des icônes du design ici:

fauteuil-marcel-breuer -brockalternative

La seconde main, le vent en poupe

Au cours de cette dernière année, on a assisté à une inflation généralisée d’environ 15% sur le prix des meubles neufs et de la décoration. Pas étonnant que 74% des cyberacheteurs vérifient en premier lieu si l’objet n’existe pas en seconde main avant d’investir dans le neuf.

La bonne nouvelle, c’est de ce fait, il n’existe plus tant de différentiel entre un grand nom du design vintage de seconde main et un meuble de la grande distribution.

La grande différence, c’est que l’art ou le design ont toujours une valeur marchande du fait de leur rareté ou de la demande autour des objets emblématiques.

Et en plus, c’est bon pour notre planète!

logo-éclair-brockalternative

Rejoignez Brock Alternative

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles!

Votre inscription a bien été prise en compte. Bienvenue chez Brock Alternative!